Bienvenue sur la communauté PMU

  1. 1Un espace convivial pour échanger entre joueurs
  2. 2Avec des discussions et toute l'aide en ligne
  3. 3Plus des débats, des pronos, des actus et des jeux !

Question en attente de réponse

Vincennes le 28 janvier 2024

Bonsoir,

 

Pas moins de 11 courses seront au menu de cette superbe journée dans le temple du trot. 5 Groupes seront à l’affiche dont le rendez-vous que tout le monde attend  Le Prix d’Amérique.

Un merveilleux moment de sport et d’émotion en perspective.

 

Non partant : 204

 

Voici mes choix :

 

Débutons au féminin ou Kemia du Chêne (105) me semble être mieux qu’un simple outsider. Certes elle ne gagne pas souvent mais elle fait toutes ses courses. Elle devrait à nouveau jouer les 1ers rôles.

 

Restons au féminin dans un lot très ouvert. Malgré une place en 2ème ligne, je pense que  Julia Quesnot (212) peut envisager les plus belles places. Sur son parcours de prédilection et pieds nus, elle peut même empocher la mise.

 

Dans cette 3ème sous la selle je vais garder bien haut dans mes choix Farandole Di Palba (306) qui a préparé cet engagement au sulky. Avec un tout petit poids sur le dos, elle peut viser la victoire dans ce Prix 20 minutes.

 

Restons au Monté mais montons de catégorie pour un Grp II à l’international. Dans le Prix Djerid Grp III, Homer de Fromentel (404) est tombé sur un « os ». Malgré une très bonne opposition, la voie vers la victoire semble ouverte.

 

Jojo Toons (505) est pleine peau (2 podiums de rang dont une victoire). Idéalement placé derrière l’autostart, ce hongre de 5 ans fait face à un très bon engagement. S’il fait sa valeur, il ne sera pas loin de la vérité. 

 

Retour sous la selle et à nouveau dans un Grp II très bien composé. Jean Balthazar (612) revient dans sa discipline de prédilection après avoir peaufiné sa condition à l’attelé. Il adore le parcours réduit et devrait pouvoir prétendre  aux plus belles places.

 

Restant sur 6 victoires dans des groupes, Idao de Tillard (712) sera un logique favori pour ce Prix d’Amérique 2024. Je n’ai rien inventé en le choisissant mais pour l’ensemble de son œuvre ce mâle mérite d’empocher la plus belle.

 

Cela va aller vite voire très vite dans ce 8ème rendez-vous. Restant sur une victoire dans un Quinté sur le parcours qui nous intéresse, Oscar L.A. (804) a hérité d’un top numéro derrière les ailes. L’entourage est très confiant. A garder bien haut dans vos choix !!!

 

On ne l’a voit pas souvent sur notre sol mais quand elle vient ce n’est pas faire de la figuration. Malgré son numéro à l’extérieur, je vais garder Clarissa (908) pour au moins une place dans les 3. Avec un bon parcours, elle peut même mettre tout le monde d’accord.

 

J’ai beaucoup hésité dans cette 10ème course. Mal embarqué lors de sa dernière apparition, le pilote de Enzo du Kau (1012) a posé les mains tout en suivant facilement le peloton. Il revient sur une distance plus dans ces cordes. J’en attends un excellent résultat.

 

Koldplay (1106) a joué de malchance lors de sa dernière sortie, perdant même la victoire après enquête. Sa condition physique est optimale etl’emoji vert est posé à côté de son nom. Je le rachète pour une place sur le podium voire même sur la plus haute marche.

Réponses

Avis des entraîneurs pour le Prix d'Amérique

Laurent-Claude Abrivard : Inmarosa (1) a gagné sa qualification dans le Prix de Belgique. Depuis, elle est restée en bonne forme. Il ne faut pas la mettre dans le rouge en partant. Dans sa génération, elle a toujours bien suivi le rythme. Le Prix d’Amérique est souvent très sélectif. Pour autant, avec la bonne course, elle n’est pas hors d’affaire en fin de combinaison.

Jean-Luc Dersoir : Hokkaido Jiel (2) m’a un peu déçu à deux reprises après sa qualification pour le Prix d’Amérique. Il m’a un peu rassuré en dernier lieu dans le Prix de Belgique. Il est bien. Certes, il n’a qu’une chance secondaire mais, avec un bon parcours, il peut, pourquoi pas, prendre une allocation.

Benoît Robin : Hussard du Landret (4) a remporté le Prix de Bretagne avant de bien faire ensuite dans les autres « B ». Sa préparation s’est très bien déroulé. Il affiche souplesse et envie. L’épreuve est très ouverte. Le parcours fera la différence mais je serais déçu de ne pas le voir sur le poduim. Je suis serein et ambitieux. Il sera pieds nus et sans protection aux jambes ce qui n’est pas arrivé depuis le Prix de Paris.

Benjamin Rochard : Izoard Védaquais (5) a réalisé une très bonne première partie d’hiver et a remporté le Prix de Belgique. C’est une véritable satisfaction de le mener dans l’Amérique. Ce n’est pas le meilleur débouleur du peloton. Pour autant, avec un départ propre, il devrait réaliser une très belle coure. Il ne craint pas une course rondement menée. Il est très dur. C’est jouable au moins pour une bonne place. J’y crois.

François Lagadeuc : Gu d’Héripré (6) a bien évolué durant ce meeting d’hiver, après une longue absence. Il s’adapte un peu à tout.

Emma Souloy : « Gu d’Héripré fait partie des prétendants aux premières placess ».
Emma Souloy, fille de l’entraîneur : J’étais au sulky de Gu d’Héripré (6) lorsqu’il a effectué son dernier gros travail dimanche matin, sur la plage d’Utah Beach. Il s’est très bien comporté et n’a fait que de l’entretien depuis, notamment mercredi matin derrière deux poulains. Avant d’entamer le meeting d’hiver, nous étions dans le flou à cause de ses problèmes de pied et, par conséquent, d’allures.

Mais sa course de rentrée, dans le Prix des Cévennes, le 2 novembre, nous a remis en confiance. Ensuite, dans le Prix de Bretagne, il a prouvé qu’il était sur la bonne voie en terminant de belle manière. Les autres courses n’ont fait que de confirmer son retour au premier plan. Il a un mental de guerrier car il ne faut pas oublier qu’il court ferré et avec des vis au boulet. Comme Ampia Mede SM (11), il fait partie des prétendants aux premières places.

Romain Derieux : « Si Go On Boy patiente pas trop loin, il finira vite ».
Romain Derieux : Go On Boy (7) a effectué un bon boulot mardi et, jeudi matin, tout était encore OK. On tente le coup de le déferrer en espérant que ça lui donnera un plus. Je n’avais pu le juger quand je l’avais allégé à Cagnes (plaqué), car il était malade le lendemain. Depuis plusieurs mois, il est aussi nettement plus sûr dans ses allures. Il a besoin d’un rythme sélectif. S’il patiente pas trop loin, il finira vite.

Un entraîneur et son cheval. L'avis des entraineurs en direct des pistes d'entraînement. Interviews intégrales pour le quinté du jour.
Bertrand Le Beller : Diable de Vauvert (9) a été longtemps absent et n’avait pas été rassurant en début d’hiver. Dans le Prix de Brest, il a réalisé une bonne valeur. Il n’est pas encore revenu au mieux mais cette tentative est encourageante. Il a 11 ans et on a plaisir avec son propriétaire d’être à nouveau au départ. Je signe pour la septième place après une course en dedans. On essaye à huit jours avant d’aller sur le Prix de Paris.

Jerry Riordan : Aetos Kronos (10) a longtemps été sur la touche à la suite d’une erreur médicale. Il est revenu bien et, à la demande de son propriétaire, on l’a remis en route pour le courir en France en janvier-février. Je n’ai voulu qu’une rentrée à son âge, où il aurait gagné sans sa faute. Il est prêt. Il n’est plus aussi performant qu’avant et mieux sur 2.100 mètres. Nous serions contents s’il prenait un peu d’argent.

Franck Nivard : » Ampia Mede Sm ne va pas être loin ».
Franck Nivard : Ampia Mede Sm (11) est bien. Elle a eu une bonne préparation. La jument a couru régulièrement cet hiver et n’a pas fait de course dure. Elle est prête. Il faut que cela se passe bien mais, logiquement, si elle fait la valeur de l’année dernière, elle ne va pas être loin.

Thierry Duvaldestin : Idao de Tillard (12) a remporté ses trois courses cet hiver. Il a connu une ou deux contrarietés juste avant le Prix de Belgique. Tout ne s’est pas déroulé comme je l’aurais souhaité. Il a travaillé trois fois plutôt bien depuis. Néanmoins, s’il paraît bien, je ne sais pas trop où nous en sommes précisément. Il court toujours bien frais. Il y a beaucoup de rivaux en grande forme. On n’est pas supérieur aux autres.

Daniel Redén : Hail Mary (13) a réalisé une très bonne performance dans le Prix de Belgique. Eric Raffin qui le découvrait était pleinement satisfait après avoir couru en dedans. Depuis, il est sur la montante. Il a bien travaillé lundi sur la vitesse avec les oeillères descendantes qu’il portera. Il sera déferré des quatre pieds cette fois. Cette course est un rêve et cela se présente bien pour être parmi les cinq premiers.

Jean-Michel Bazire : « Hooker Berry doit lutter pour la victoire ».
Jean-Michel Bazire : Hooker Berry (14) a effectué un très bon travail lundi matin à Grosbois. Il m’a donné entière satisfaction et va se présenter au mieux. Tout est une question de déroulement de course mais je ne serais pas du tout surpris de le voir conserver son titre. Il doit lutter pour la victoire.

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (15) a laissé une belle impression pour finir. dans le Prix de Bourgogne mais cela s’était mal passé. Plus récemment, elle a été victime d’un parcours épouvantable, nez au vent ; c’était mission impossible. Le niveau est très relevé et elle est peut-être moins resplendissante que l’hiver dernier. Il faut faire le petit parcours en espérant une petite place.

Gabriele Gelormini : Hohneck (16) n’a pas fait grand-chose la dernière fois mais, ferré à Vincennes, il connaît la musique. La fois d’avant, il en avait besoin dans le Prix de Bourgogne. Il devrait se montrer sous un autre visage ce coup-ci déferré des quatre pieds. L’objectif est d’être dans les cinq premiers. Il a prouvé l’an dernier qu’il en était capable.

Sabine Kagebrant : « Tout se présente bien ».
Mme Sabine Kagebrant : Joviality (17) a désormais deux courses dans les jambes cet hiver et a couru en progrès dans le Prix de Croix face aux 5 ans, terminant juste derrière Jushua Tree. En concertation avec le propriétaire, on s’est dirigé sur ce Prix d’Amérique, plutôt que la veille. Elle est sur la montante et va faire de son mieux. Ses pieds sont parfaits. Avoir Björn Goop est une chance. Tout se présente bien.

Alessandro Gocciadoro : Vivid Wise As (18) n’a pu participer au Prix de Belgique, car il a eu un peu de catarrhe (nez sale) mais vraiment rien de grave. Il a été aussitôt soigné et tout est vite rentré dans l’ordre. Il a très bien travaillé. On a tout fait pour l’amener à 100%. Je redoute Idao de Tillard et Ampia Mede Sm. Il doit finir au moins dans les cinq.

Sources : https://www.equidia.fr/, https://www.geny.com et https://prono-turf-gratuit.fr/

Nous contacter

Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Insta PMU
  • N° d'agrément Hippique : 0002-PH-2015-06-07 Sportif : 0002-PS-2010-06-07 Poker : 0002-PO-2010-06-07
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • N° d'agrément Hippique : 0002-PH-2015-06-07 Sportif : 0002-PS-2010-06-07 Poker : 0002-PO-2010-06-07