Bienvenue sur la communauté PMU

  1. 1Un espace convivial pour échanger entre joueurs
  2. 2Avec des discussions et toute l'aide en ligne
  3. 3Plus des débats, des pronos, des actus et des jeux !

Question en attente de réponse

Fil rouge du Tour de Guyane 2018

On remet ça !!!

 

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, permettez-moi de faire un petit flash-back pour ceux qui auraient raté les 1ers épisodes. Le plus simple sera de suivre le lien suivant :

 

https://communaute-forum.pmu.fr/questions/1419785-amateur-passionne

 

 

Cela vous permettra de faire connaissance avec Oliver Bernadou qui sera donc au cœur de toutes mes attentions du 18 au 26 août prochain.

 

 

 

Autant d’attention, mais dans quel but ?

 

En fait je vais me permettre de vous faire voyager au sein du Tour de Guyane Cyclisme en ayant comme fil rouge mon ami Olivier qui participera à sa 2ème édition personnelle.

 

 

En plus du suivi de la course et des résultats quotidiens, je vais tenter de vous faire découvrir un autre aspect souvent mis de côté dans le sport : l’aspect psychologique.

 

 

 

Bonsoir Olivier, très heureux de te retrouver. Comme tu peux le constater je vais à nouveau me glisser dans tes traces afin de faire suivre tes aventures à la communauté PMU.

 

Est-ce une source de stress ou autre de te savoir suivi ?

 

Bonsoir Nono, bonsoir à toute la communauté. Tout d’abord un grand MERCI à vous tous qui m’avez suivi l’année dernière et encouragé. Vos commentaires ont grandement contribué à la réussite de mon tour et à ce que je l’apprécie encore plus. MERCI !

L’envie de bien faire pour tous les gens qui me suivent, de la communauté PMU, de mon entourage ici en Guyane, de ma famille et mes amis en métropole et ailleurs génère certainement un peu de stress, mais du stress positif. C’est à coup sûr une grosse source de motivation.

 

 

Je suppose que tu as peaufiné ton physique pour être fin prêt pour cette belle échéance. Cependant il me semble que tu as modifié ta façon de courir. J’ai pu constater que tu étais un peu plus offensif en roulant en tête de peloton.

 

 

 

 

As-tu passé un cap dans ta tête te permettant de t’immiscer en tête de course ?

 

Oui, la saison dernière le cyclisme de ce niveau et les courses à étapes étaient nouveaux pour moi. J’ai abordé la saison et encore plus le Tour avec un beaucoup de crainte de ne pas être à la hauteur mais j’ai vu que je pouvais tenir la distance j’ai pris conscience que je pouvais participer activement au déroulement des courses et donc je n’ai pas hésité à m’immiscer dans de nombreuse échappé et à me livrer à l’attaque cette année.

 

 

Est-ce que tu te sens mieux dans cette position (par rapport aux chutes, à ton statut dans le peloton) ?

 

On est toujours mieux devant à l’attaque que de subir les cassures à l’arrière du peloton. Bien sûr on diminue le risque de chute ce qui n’est pas négligeable et mentalement on est bien mieux dans cette position. Je ne pense pas avoir de statut particulier dans le peloton guyanais, les gens ce sont juste habitués à moi.

 

 

 

 Il me semble également te voir plus souriant au départ des courses.

 

 

 

Aurais-tu changé ta philosophie d’approche sur les diverses courses préparatoires au Tour de Guyane ?

 

J’ai surtout profondément changé ma façon de m’entrainer et de pédaler. Par choix mais pas que… en effet mes diverses chutes l’année dernière notamment celle du Tour ont laissé des traces. Celle du mois de Mai m’occasionne des douleurs à l’adducteur droit et celle du Tour dans le bas du dos. J’ai donc dû apprendre à pédaler beaucoup plus en relâche et diminuer mes entraînements ce qui pour l’instant à l’air de bien fonctionner. J’ai aussi fait plusieurs séances d’ostéo qui m’ont bien aidé aussi. Je me suis entraîné un peu moins dur mais j’ai fait plus de compétitions et plus d’efforts pendant celles-ci. Parfois au détriment du résultat. J’ai pris quelques risques en faisant ça, cela me mets dans une certaine incertitude concernant le Tour mais je n’ai pas vraiment eu le choix.

 

 

 

 

Fais-tu passer le plaisir avant le reste ?

 

Tout à fait, je me suis mis une énorme pression l’année dernière de peur de pas arriver à terminer le Tour. Je me suis beaucoup entraîné mais aussi un peu « overdosé » et j’ai terminé le Tour et ma saison très épuisé physiquement et mentalement. Alors cette année je me suis attaché à ce que le plaisir reste omniprésent même si parfois il y a des moments difficiles car le cyclisme reste un sport très exigent donc il y a des moments de découragement mais le but est de les faire passer le plus vite possible pour le retrouver à nouveaux.

 

 

 

Tu as réussi encore de belles perfs cette saison dont un podium. As-tu un nouveau statut au sein de ton club te permettant d’être plus relâché ?

 

Petite correction Nono, J’ai fait 4 podiums dont 2 victoires . Nouveau statut je ne pense pas, nous sommes un petit club il n’y a pas vraiment de statut mais je crois simplement être apprécié. Je souligne que malgré le fait que nous soyons petit nous avons fait de beaux résultats cette saison nous progressons et pesons dans les courses, nous sommes de plus en plus regardé et pas avec le même œil.

 

Tout le monde sait qu’il est difficile de garder un maillot de champion départemental. Cette année tu as fini au pied du podium. Quel fût l’impact de cette perte personnellement et au sein de ton équipe ?

 

Comme tu le dis tout le monde sait qu’il est très compliqué de conserver un maillot deux années consécutives, on le voit bien au niveau national et mondial, nous ne sommes pas tous des Peter Sagan ! Lorsque l’on est le champion sortant on est l’homme à faire tomber.  Je ne pense pas que s’est eu un mauvais impact au sein de mon équipe surtout que ce jour-là j’étais loin d’être à la rue. J’étais dans l‘échappée du jour partie au km 3 peut être le plus costaud du groupe mais malheureusement j’ai cassé ma chaine. Heureusement mon entraineur qui suivait a pu réparer ça rapidement, je suis revenu sur le peloton qui m’avait dépassé puis j’ai roulé. Ça s’est égrainé, nous sommes revenus sur mes camarades d’échappée de là les cartes ont étaient redistribuées mais malheureusement j’ai peut-être manqué un peu de confiance en moi ou de physique pour suivre les coureurs qui ont contré.

Personnellement, ça me fait un pincement parce que j’étais tellement fier de porter ce si beau maillot de champion de Guyane 2017 toute cette saison que j’aurais bien aimé que ça continu avec le champion de Guyane 2018 mais il en est ainsi…

 

As-tu eu peur de perdre ta sélection pour le Tour de Guyane ?

 

A cause de la perte de mon maillot ? Non.

 

J’étais tellement heureux de participer au Tour l’année dernière, de le terminer, de la manière dont il s’est déroulé et j’ai été suivi par tout le monde que même si je n’avais pas été sélectionné pour cette année je me serais contenté de cette unique prestation. Maintenant c’est vrai qu’ayant fait toute la saison, forcément l’échéance approche et on se dit qu’il serait bien de concrétiser tous ces efforts par une participation au Tour. Donc là oui jusqu’à l’annonce « très tardive » de l’équipe il y a un peu de peur de pas faire partie de l’aventure. 

 

 

Le Tour de Guyane arrive à grands pas. Après avoir découvert cette compétition l’année dernière comment l’appréhendes-tu cette année ?

 

Comme expliqué auparavant j’ai quasiment tout changé dans ma préparation donc j’espère quand même avoir le niveau. Et bien évidemment l’année dernière le but était de participer et de terminer alors cette année je vais élever un tout petit peu la barre et essayer de faire quelques résultats sur certaines étapes et participer à quelques échappées si j’en ai les moyens.

 

Vu ton expérience et ton âge, est-ce que ton club de Macouria t’a demandé d’être comme un capitaine de route pour les plus jeunes ?

Merci Nono de me rappeler que je ne suis plus de toute première fraicheur . J’ai certes beaucoup plus de saisons de vélo dans les jambes que mes copains coéquipiers mais je rappelle qu’avant l’année dernière j’évoluais à un niveau bien moindre. Ils ont donc plus d’expérience que moi, notamment dans les courses à étape.

 

Je suppose que tu as vu et revu le parcours. Certes nous reviendrons sur ton ressenti avant et après chaque étape mais qu’elles furent tes 1ères réactions à la découverte du tracé ?

 

Au premier coup d’œil j’ai pensais que c’était presque le même que l’année dernière mais j’ai regardé ça beaucoup trop vite et il est certainement beaucoup plus dur ! J’appréhende beaucoup pour le deuxième jour l’étape est longue de 140km dans les bosses le matin et le CLM l’après-midi ça va être dur d’être dans les délais. Ça me fait peur parce que l’année dernière 5 coureurs se sont vu éliminé à l’issue du CLM. Et l’étape du matin ne faisait que 90km ! En suite ça ressemble assez à l’année dernière mais avec des étapes plus longues jusqu’au Jeudi où là ça sera assez court (112km) mais certainement très rapide et piégeux avec quelques bosses au départ.

 

Et l’avant dernière journée va être titanesque avec un CLM le matin et une énorme étape l’après-midi dans les bosses !

 

Donc pas très serein quand même !

 

 

 

La petite famille sera sans doute à nouveau omniprésente durant ces 9 jours. Est-ce important pour toi de te savoir soutenu par la famille ?

 

Comme me l’a dit un jour en courses mon coéquipier brésilien après les avoir croisé sur la route « Bewnadou, la famille c’est meillor vitamin ! »

 

 

 

Sans rentrer dans votre intimité, est-ce que vous avez discuté de l’engagement de chacun durant cette compétition et des impacts que cela pourrait avoir ? (Concession, peur etc…)

 

Non pas vraiment on se connait très bien, chacun sait la place qu’il doit tenir, notre amour est sans faille donc je pense que ça ne sera pas une grosse difficulté. J’ai été moins stressé, plus relâché et plus détendu cette saison. Il en est de même pour le Tour, ça se ressent automatiquement pour la famille donc nous l’abordons dans de meilleures conditions psychologiques nous avons laissé beaucoup moins de capital avant la course.

 

 

Il est temps pour moi de te laisser récupérer de cette interview. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de répondre aux diverses sollicitations et je te remercie de m’avoir accordé un peu de ton précieux temps.

Nous nous retrouverons donc samedi prochain lors de la 1ère étape. Ressource toi bien et encore merci.

Merci à toi Nono.

 

Réponses

Alain62
Alain62

Alain62

Niveau
4
5000 / 5000
points

splendide post nonometeo

salut Nono,
merci pour ce "fil rouge" et pour cet entretien avec Olivier !
je lui souhaite un bon tour, avec tout ce qu'il faut, chance, forme, motivation. Passe le message :-)
et j'attend avec impatience la suite... pour revoir avec plaisir les coins et paysages que je connais :-)

Nous contacter

interdiction volontaire de jeux Nous suivre sur twitter Nous suivre sur facebook
  • N° d'agrément
  • Hippique : 0002-PH-2015-06-07
  • Sportif : 0002-PS-2010-06-07
  • Poker : 0002-PO-2010-06-07
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  • Hippique : 0002-PH-2015-06-07
  • Sportif : 0002-PS-2010-06-07
  • Poker : 0002-PO-2010-06-07